Réveillez votre Flamme Intérieure !

Sekhamet©, tous droits réservés - Zones d'intervention

La Gazette de Sekhamet

Le petit journal du mieux-Être

Spiritualité & Magie

Fatigue chronique ou saut quantique ?

12/01/2021

Fatigue chronique ou saut quantique ?

Le principe des sauts quantiques

Un saut quantique est un changement d'état soudain occasionné par une accumulation suffisante d'énergie dans la direction de ce nouvel état. Je vous propose une parabole de mon cru pour saisir ce principe avec des éléments tangibles :

 

Imaginez que vous voulez accéder au haut d'un mur. Vous avez une échelle : vous la posez contre le haut de ce mur. Une fois arrivé en haut, vos pieds ne sont plus posés sur des barreaux mais sur des briques et vous pouvez vous tenir doit sans effort, tandis que vous étiez penché sur l'échelle pour monter. Vous regardez en bas : l'échelle n'est plus là, vous ne pouvez plus redescendre. Par contre, vous pouvez continuer à marcher le long du mur. Oui mais vers où ? Et combien de temps ?

 

Nous pouvons ici comparer l'échelle à vos expériences, votre vécu, votre accumulation d'énergie. Elle disparaît une fois qu'elle a été gravie : elle a rempli son rôle et il est impossible de faire machine arrière. Le sommet du mur est le support, à savoir la direction vers laquelle vous axez vos expériences. Le changement de stature naturelle (d'incliné à droit) est semblable au changement d'état que vous subissez lors d'un saut quantique. De la même façon, le changement de support (barreau d'échelle à briques) montre que vos bases ne sont plus les mêmes. Après votre ascension avec l'échelle, vous changez de support d'appui en quittant un support fin et léger (barreaux en bois ou aluminium) pour sur une matière bien plus solide, large et stable (de la brique). Même la façon de cheminer est différente, et on ignore encore comment appréhender ce nouveau mode d'interaction avec notre environnement, et la perte de nos anciens repères (l'échelle) nous déstabilise grandement !

 

Exemple concret : les symptômes d'un saut quantique dans nos corps

Si vous avez du mal à vous rendre compte de l'équivalent de cette illustration dans notre vie "réelle", voici un exemple de situation illustrant un saut quantique :

Vous êtes dans une période de croissance sociale, spirituelle, intellectuelle, sportive... Vous êtes à fond ! Vous avez l'impression que plus rien ne peut vous arrêter et vous changer radicalement votre vie en très peu de temps.

Tout d'un coup, une grosse fatigue vous prend : vous vous sentez vide, vous n'arrivez plus rien à faire... Ce n'est pas tant que vous n'allez pas bien, ce n'est pas une dépression en tant que telle (à moins que vous preniez votre fatigue trop à cœur et que vous en créiez une). Vous êtes un peu comme une pile accumulatrice à plat : vous avez tout ce qu'il vous faut pour continuer à interagir avec votre environnement (l'enveloppe, les faces polarisées normalisées, la chimie interne...), mais vous êtes tout simplement à plat. Vous avec été physiquement actif certes, mais d'habitude il vous suffit d'une bonne semaine de pause pour pouvoir reprendre tranquillement. Là non... ça dure, et ça dure...

 

Pourquoi est-ce si difficile de remonter la pente alors que vous aviez tellement d'énergie juste avant ? Justement parce que toute cette énergie a été consommée d'un coup pour vous faire changer d'état au niveau quantique. Vous avez évolué en quelque sorte, et cela a vidé vos batteries. Vous repartez de zéro, dans ce nouvel état auquel vous devez vous accoutumer, alors que parfois vos corps (physiques et énergétiques) s'opposent à ce changement ! Les oppositions que vos corps peuvent manifester sont, par exemple, une allergie voire une auto-immunité à votre nouvelle fréquence, des anciennes mémoires qui s'opposent à ce changement, des rivalités génétiques au niveau électromagnétique et j'en passe... Ce qui rend le retour à la forme parfois très laborieux. L'énergie qu'il vous reste est en fait monopolisée par l'adaptation de vos corps physiques et énergétiques à ce nouvel état, ce qui peut vous donner l'impression d'avoir "des tâches de fond" qui tournent en permanence, comme un ordinateur qui devient très lent parce qu'il a trop d'applications qui sont ouvertes en arrière-plan. Plus vos corps vont rencontrer de résistances dans leur adaptation, plus vous vous sentirez "à plat".

 

La reprogrammation ADN pour se soulager des symptômes

L'ADN démystifiéKishori Aird, dans son premier guide pratique de reprogrammation ADN, expose un magnifique protocole pour la tolérance aux changements de fréquence ! Pas plus tard qu'aujourd'hui, j'ai redécouvert l'efficacité de ce programme que j'ai déjà eu la chance d'utiliser à plusieurs reprises. Je me sentais bien mais étais totalement vidée de mon énergie et ma motivation, avec pour seule envie de me chouchouter et me rouler au chaud dans un coin. Résultat : après le protocole, me voilà pleinement réveillée et en train d'écrire cet article alors que je pensais aller au lit !

Selon les besoins, il arrive qu'il faille deux protocoles de tolérance aux changements de fréquence, quand les sauts quantiques ont été particulièrement importants. Dans mon cas, je sais que la capacité d'adaptation de mon corps me permet de pousser le bouchon très loin, et dans ce cas, j'en ai un peu abusé : parfois deux reprogrammations ADN vibratoires dans la même soirée et à un ou deux jours d'intervalle. Lors de certaines reprogrammations, il arrive que certaines parties de notre ADN implose pour être en phase avec ce que nous souhaitons devenir. Cela induit également un saut quantique. Dans mon cas, j'en avait accumulé trois en seulement quelques jours (testé en kinésiologie) : il me suffit de deux protocoles pour la tolérance aux changements de fréquence pour résoudre mon apathie qui perdurait déjà depuis quelques jours. Un seul m'a déjà bien requinquée : si vous pensez avoir vécu un saut quantique, je vous invite donc chaudement à me contacter ou à contacter Annya de PrésenceEssentielle pour avancer plus facilement et soulager votre fatigue.

 

Non, la fatigue chronique n'est pas toujours due à un saut quantique !

FatigueNe vous méprenez pas, toute fatigue chronique ou intense n'est pas toujours due à un saut quantique ! Il peut arriver que :

  • vous ayez trop demandé à votre corps au niveau physique (sport intensif, pas assez de sommeil...)
  • vous ayez trop tiré sur la ficelle au niveau psychologique : stress, pression au travail ou en famille...
  • vous absorbiez mal certains nutriments qui contribuent à la bonne forme de votre corps, par exemple les vitamines B, le fer... Dans ce cas, une reprogrammation ADN devrait aussi aider votre corps à "retrouver son mode d'emploi" et mieux gérer son absorption de nutriments
  • vous n'ingérez pas assez de certains nutriments, auquel cas il existe toute un éventail de fruits, légumes et oléagineux pour vous sortir d'affaire ! Par exemple le brocoli ou la purée d'amande pour le calcium, les lentilles pour le fer, les bananes et le cacao pur pour le magnésium, l'huile de colza pour les oméga3... 
  • vous ayez subi des périodes très difficiles pendant longtemps. Celles-ci ont usé votre capacité à "vous battre", à "avoir la niac". Cela peut se voir notamment au niveau musculaire : les muscles aident à avancer, porter, bouger, parfois se battre. Et il arrive que pour une quelconque raison, vous ayez perdu votre masse ou force musculaire sans réussir à la regagner. Ayant observé ce phénomène sur ma personne, j'ai également procédé à une reprogrammation ADN pour mon métabolisme musculaire : en quelques semaines, c'est un ami qui m'a demandé si j'avais fait de la muscu pour obtenir ce résultat ! Et il n'en était rien.

Bien sûr, la liste n'est pas exhaustive est est basée sur ma propre expérience. Mais il est important de ne pas se décharger de ses responsabilités sur un "protocole miracle" alors que, bien souvent, nous sommes responsables de notre condition physique.

Explorez-vous en toute honnêteté, trouvez vos limites et respectez-les. Vous avancerez ainsi dans les meilleures conditions et dans la connaissance de votre être.

La double vue : qu'est-ce que c'est ?

20/12/2020

La double vue : qu'est-ce que c'est ?

C'est une question qu'on a tous dû se poser un jour... Comme elle m'a longtemps trotté dans l'esprit, je vais vous en partager mon expérience. 🙂

 

Ma définition de la double-vue

Certains voient "avec leurs vrais yeux", et d'autres avec le troisième œil, comme une réalité qui se superpose à celle que voient nos yeux de chair. C'est cette seconde sorte de vision que je nomme double-vue, parce que l'on voit par deux "médias" à la fois : les yeux de chair, et nos perceptions extra-sensorielles.

Pour mieux vous imaginer comment deux réalités différentes peuvent se superposer, imaginez que vous regardez un vitrail bien transparent : vous voyez l'image du vitrail, mais aussi ce qu'il y a derrière. Pour les adeptes de la retouche photo, le meilleur exemple qui me vient est la superposition de calques : la réalité tangible est l'arrière-plan, et les autres dimensions sont des calques plus ou moins transparents par-dessus.

 

Les voyages astraux

Quand on ferme les yeux, on donc peut se plonger complètement dans les dimensions parallèles à la nôtre. Dans ce genre de cas, il arrive que l'on visite des lieux éloigné de notre emplacement physique : c'est ce que l'on appelle couramment un "voyage astral". Je ne sais pas comment le vivent les autres médiums, je n'en connais pas suffisamment pour être exhaustive, mais j'aurais tendance à dire que l'on ne quitte pas totalement notre corps. Personnellement, même en voyageant très "loin", je sens mon corps, j'ai conscience de sa situation et j'entends et ressens ce qu'il se passe autours. Bien sûr, cela ne signifie pas que je suis prête à sauter dans mes bottes pour aller courir dehors si on m'appelle : il faut un temps pour revenir.

Je dirais donc qu'un voyage astral est un moyen d'utiliser le "calque" d'une autre dimension que l'on voit en double vue pour y plonger comme dans une réalité à part entière.

 

Voir les auras, c'est aussi de la double vue ?

Je suppose que cela dépend du moyen par lequel le/la médium les voient.

Personnellement, je ne vois pas les auras : certain.e.s y arrivent spontanément, mais généralement il faut s'investir dans des exercices réguliers pour y parvenir (il me semble que par la suite ça perdure dans le temps, un peu comme le vélo). Comme j'interagis directement avec les corps de la personne et que je vois ou/et ressens ce que j'y fais, cela me suffit amplement.

 

Toucher des êtres et formes éthériques ?

Oui, c'est possible quand on y prête attention ! Certains ne visualisent rien mais sont sensibles au toucher. Il peut s'agir de personnes sensibles aux ondes telles que la wifi, la 4G, la 5G, le bluetooth...

Pour tester, vous pouvez prendre un téléphone, un cristal, une plante, un arbre...

  • Éloignez-en vos mains d'au moins trois fois sa largeur (n'hésitez pas à faire plus).
  • Ouvrez bien vos mains à plat, paumes vers l'objet, le cristal ou le végétal choisi
  • Respirez calmement et profondément : plongez votre attention dans les sensations de vos mains
  • Rapprochez vos mains de votre centre d'intérêt lentement et par palier : à chaque fois que vous vous rapprochez, inspirez et expirez tranquillement et "écoutez" les sensations dans vos mains.
  • Vous allez vous rendre compte que vos mains vont avoir de la difficulté à se rapprocher de votre centre d'intérêt, comme si elles rencontraient une résistance que vous ne voyez pas.

La sensation peut être différente selon l'objet que vous choisirez : si vous optez pour un téléphone ayant la 4G, le partage de connection ou le bluetooth d'activé, cela risque de vous piquer ou en tout cas d'être désagréable. Un arbre, au contraire, a un toucher beaucoup plus doux et chaleureux.

 

Comment ça marche ?...

Les sciences orientales associent les capacités extra-sensorielles au troisième œil, qui correspond anatomiquement à notre glande pinéale. Il s'agit d'une glande endocrine, un organe qui a pour fonction de sécréter des hormones qui vont être diffusé dans le sang. Cette glande se situe à proximité du centre de notre cerveau et contiendrait des cristaux : de l'apatite.

C'est cette constitution cristalline qui nous permettrait de "capter" des informations provenant d'autres dimensions, qu'elles soient visuelles, sonores ou autre. Elle nous permet de capter ces informations un peu comme une antenne de radio ou les anciennes paraboles pour les téléviseurs. D'après le site "ÉveilHomme" : Certains scientifiques ont constaté que, à l’image d’une antenne, la glande pinéale était capable de capter les radiations électromagnétiques de la Lune, les radiations électromagnétiques venues du soleil, et même d’éveiller la production de certaines substances neurotransmettrices, qui stimulent l’activité physique et mentale. C’est aussi la glande pinéale qui active la production des hormones sexuelles au début de la puberté, initiant ainsi le cycle de la reproduction humaine.

 

 

Pour les curieux et curieuses

J'ai trouvé l'article ci-dessous très enrichissant, il satisfera probablement les plus curieux d'entre vous :

https://eveilhomme.com/2019/08/23/les-cristaux-de-la-glande-pineale-nous-connectes-a-lau-dela/

Les Involuants et la désinterfération

17/12/2020

Les Involuants et la désinterfération

Qui sont les "involuants" ?

Les involuants sont des êtres de polarité négative vivant sur des dimensions parallèles à la notre. Ils peuvent donc interagir avec la nôtre à notre insu, en cela que nous ne voyons de nos yeux que la dimension dans laquelle nous vivons. Certains sensibles ont peut-être déjà eu l'impression d'être observés ou de sentir des présences désagréables voire menaçantes : il peut s'agir d'involuants, mais aussi de formes-pensées (amalgame d'énergies générées dans une même intention).

Que signifie "polarité négative" ?

Il existe deux grandes façons d'expérimenter dans notre Univers : dans le Service à Autrui (Amour de soi ET des autres à 50-50) ou dans le Service à Soi (ou plutôt DE Soi : Amour de Soi à 99%, 1% pour le reste). Dans notre monde de dualité, nous avons tendance à dire le Service à Autrui positif et le Service à Soi négatif. En fait, il s'agirait plutôt de deux polarités d'un même aimant : leur électromagnétisme n'est pas le même, voire en opposition. Comme il s'agit simplement d'énergies différentes, j'ai donc tendance à les dire "de la Lumière Inverse" (merci Amon pour ce terme).

Que signifie "Service de Soi" ? Cela implique qu'ils agissent comme des parasites : ce qui les entoure existe pour leur survie et pour les servir. Pour imager ce mode de fonctionnement par rapport à l'autre, le Service d'Autrui est un eu comme une lampe : elle doit d'abord briller elle-même (50% pour soi) pour éclairer ce qui l'entoure (50% pour les autres). Le Service de Soi pourrait s'apparenter à un aspirateur : il aspire, consomme tout ce qui l'entoure, à moins éventuellement que certains éléments de l'écosystème colonisé soient déjà sous l'emprise d'autres êtres de leur polarité, Pour les adeptes de StarCraft, ils ont un fonctionnement typique des zergs (que je pense pouvoir comparer aux Aliens de Alien VS Predator) : pour leur survie et leur évolution, ils vont coloniser toujours plus loin en contaminant les écosystèmes, les déformant à leur image et les menant à l'auto-destruction. Une fois que toutes les richesses ont été accumulées grâce au consentement conscient ou inconscient de la population, ils vont en coloniser un autre.

 

Mais quand est-ce que ça s'arrête ???

Pour le Service de Soi comme le Service d'Autrui, le but est le même : atteindre notre apogée. Pour le Service d'Autrui, elle représente l'état du Christ : s'épurer jusqu'à pouvoir faire descendre notre Esprit dans la matière et agir pour le bien commun, dans l'Unité (en dehors de la dualité du "bien" ou du "mal"). Je n'ai pas de vécu ni de réelle certitude quant aux êtres de la Lumière Inverse. Il semblerait qu'ils doivent s'épurer dans un autre sens : plus rien d'autre ne doit compter que leur propre personne. De mon ressenti, c'est cette grande focalisation qui leur permet de générer, d'un coup, l'énergie suffisante pour "allumer leur Lumière" et passer à un autre stade d'évolution, passant ainsi au Service à Autrui (dont la "lumière intérieure" est utilisée pour rayonner autour de soi).

 

Comment peuvent-ils nous interférer ?

Comment ça marche ?

Nous disposons tous d'une partie éthérique dite "subliminale", notre conscience avant incarnation, notre âme. C'est une fractale de notre Âme centrale (Esprit) qui expérimente dans cet espace-temps. Cette âme ou votre personne consciente peuvent s'être faites gruger de multiples manières, voici les quelques-une que j'ai expérimentées :

  • en générant chez vous des chocs émotionnels ou des émotions négatives (notamment de la peur), entraînant un état de sidération.
  • en vous faisant croire à une réalité qui vous met en état de doute et de faiblesse.
  • en profitant d'un choc électromagnétique au cours d'un soin si vous n'étiez pas suffisamment scellé.e (dans le cas de thérapeutes).
  • en générant des situations pièges où ils vous ont à l'usure (création d'une brèche dans votre aura).

Dans la grande majorité des cas, les involuants en profitent pour enfermer votre partie subliminale d'une quelconque façon (même si ce n'est qu'en lui mettant un "seau" sur la tête qu'elle a trop peur d'enlever). On m'a également raconté qu'il était courant de faire croire aux âmes nouvellement arrivées sur la Terre qu'il est nécessaire de passer par des portails particuliers pour accéder à la planète, ce qui entraine la pause d'implants. Il serait également courant de faire croire à ces mêmes âmes qu'ils leur faut un "guide" en ce "lieu hostile" qu'est la Terre.

 

Pourquoi notre âme n'arrive pas à s'en sortir toute seule ?

Je vais vous faire part de mon expérience : imaginez que vous voyagez tranquillement, seul.e ou accompagné.e d'un ami. Vous êtes de nature curieuse et un appel inconnu vous intrigue : vous avez envie de savoir ce que c'est, établir un lien amical avec le peuple qui émet ce signal. Vous ne connaissez pas la peur ni aucune émotion négative, habitué à un environnement bienveillant. Soudain, quelque chose vous fait peur : la peur étant considérée comme un consentement inconscient, on vous enferme dans un environnement très étroit au sein duquel on vous fait subir des expériences génétiques. Après un tel moment de sidération et une situation qui ressemble à s'y méprendre à un cauchemar, vous en oubliez presque d'où vous venez voir qui vous êtes, d'où vous venez, les facultés que vous avez pour vous sortir de ce mauvais pas. La sidération continue en fait, l'horreur allant grandissante.

C'est pour cette raison qu'il est nécessaire de faire appel à des personnes extérieures et qualifiées pour libérer votre partie subliminale : dans mon cas, j'avais accès à certaines informations mais presque jamais à la totalité (c'est arrivé une seule fois par accident). Pourtant, j'ai une bonne capacité de perception et de visualisation, mais les informations montrées étaient biaisées : se libérer tout.e seul.e, ce serait trop facile ! C'est peut-être possible dans certains cas, mais je conseille toujours de faire appel à des spécialistes pour ne jamais se croire sauvé.e sans l'être : vouloir se désinterférer seul.e démontre généralement une bonne part d'égo et de suffisance, et cela représente un outil par excellence pour les involuants de haut astral. Un beau levier de manipulation, et sur vous, et sur les autres qui seraient victime de votre assurance.

 

Comment notre Esprit peut-il accepter une chose pareille ?

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort : les interférents accentuent nos défauts en piquant nos faiblesses, et souvent ils nous font vivre des situations dans lesquelles nous ne nous serions jamais empêtrés. Ils nous permettent des expériences dont nous n'aurions jamais eu l'idée, nous poussant à aller au bout de nous-même et polissant inlassablement le joyau de notre Être.

Seulement, arrive un moment où ils ne sont plus nécessaires au plan de notre Esprit. Nous avons suffisamment tourné en rond pour explorer les tréfonds de notre potentiel, et nous avons besoin de nous envoler. Au cours des soins, je ne procéderai pas à une désinterfération totale comme les propose Aurore X. Chevalier (dont j'ai testé et approuvé la compétence et l'efficacité !). Elle est également sur Facebook.

 

Mes soins EVQ et la désinterfération

De mon côté, je me retrouve parfois en contact avec les involuants lorsque vos corps me pointent du doigt des réparation ADN à effectuer pour réparer des brèches dont ils ont profité pour s'infiltrer. La libération que je propose est donc partielle et aiguillée par vos corps, en fonction de votre cheminement. Le lien qu'ils exercent avec nous est très subtil, en particulier si vous avez déjà beaucoup travaillé sur vous et que votre fréquence est élevée : dans ce cas, vous n'avez plus affaire aux interférents de bas astral, mais à des manipulateurs de haut vol.

 

Les Access Bars : une manipulation astrale ?

Je n'ai pas pu me rendre compte moi-même de cette information, mais je juge importante de la transmettre : les Access Bars créeraient un deuxième canal imbriqué sur le chakra couronne pour dévier les informations vers des interférents. De nouvelles perceptions ne seraient alors pas du tout à mettre en lien avec une élévation de conscience, mais avec de la manipulation astrale.

Dans tous les cas, je doute qu'il y ait un remède miracle qui fonctionne pour tout le monde : j'aurais tendance à encourager chacun.e à faire son propre cheminement pour progresser lentement mais sûrement vers sa propre spiritualité et sa propre force. Il me semble très étrange qu'il faille appuyer à des endroits précis, toujours les mêmes peu importe l'individu, comme des interrupteurs, pour "ouvrir" les personnes à leurs potentialités. Nos potentialités sont déjà en nous, en adéquation avec notre vécu : je trouve plus sûr d'aller directement au fond de nous-même pour faire le grand ménage à notre rythme jusqu'à trouver notre Être profond.

 

Pour aller plus loin : la désinterfération avec Aurore X. Chevalier

Si cela vous semble encore bien obscur et que vous aimeriez en savoir plus, je vous invite à visiter la chaîne YouTube de Aurore X. Chevalier. Le titre de chaque vidéo dispose d'une courte description des symptômes de la personne : n'hésitez pas à jeter un œil pour découvrir ce qu'il se cache de l'autre côté du monde tangible. Vous tomberez probablement sur des personnes ayant plusieurs symptômes en commun avec vous ou vos proches (notamment la sensation de tourner en rond).

La reprogrammation ADN

17/12/2020

La reprogrammation ADN

Que vous vous sentiez simplement dans une impasse marécageuse ou que vous ayez déjà entamé un travail de longue haleine sur votre personne et votre quotidien, vous avez sûrement déjà souhaité que la situation se règle comme par magie.

 

« J’aimerais me réjouir quand je me lève le matin. »,

« J’aimerais trouver l’amour... »,

« Si seulement je pouvais me sentir pleinement bien avec mon/ma partenaire. »,

« Je ne sais même pas ce que je cherche dans la vie ! »

 

Tellement de questions, de doutes, de peurs, de colère… de désespoir parfois. On ne comprend pas pourquoi on se heurte toujours aux mêmes murs, comme si la vie avait décidé de s’en prendre à nous.
Et si… Et si le déclencheur de se film qui se tourne en boucle était encodé à l’intérieur de nous ? Si la réalité de notre vécu n’était qu’une projection de notre réalité intérieure ?

 

Nos programmes par défaut : et si on se « personnalisait » ?

Vous vous êtes déjà demandé pourquoi vous avez Windows ou Mac sur votre ordinateur ? Est-ce que vous savez qu’il existe une multitude d’alternatives basées sur la gratuité, le partage et le respect de la vie privée ?

La plupart des gens ne le savent pas, tout comme nous ignorons que nous pouvons être maître de notre ADN : nous avons bâti notre vie et notre perception de celle-ci sur les habitudes et traumatismes accumulés par tous nos ancêtres. Certes, il y a aussi des qualités qui sont transmises de la sorte, mais pourquoi garderions-nous la violence, la douleur et les blocages de nos aïeux ? Parfois aussi, une simple maladie, ingestion ou croisement entre cousin et cousine à un temps reculé peut avoir généré un programme fautif dans notre ADN, empêchant notre corps de trouver son « point zéro ».

 

Qu’est-ce que c’est, le « point zéro » ?

C’est le nom de donne Kishori Aird à un état d’être que je préfère appeler le « point de non-Jugement » ou « le point de tous les possibles ». Il ne s’agit pas d’un point à proprement parler : je le perçois plutôt comme un état énergétiques où aucun de nos corps ne rencontre de blocage, ou que ce soit.

Les explications de Kishori sur le point zéro sont évoquées plus longuement dans l'article sur les treize hélices de l'ADN, la onzième d'entre elles nous donnant justement accès à cet état.

 

D’où vient cette technique ?

Kishori Aird a commencé à travaillé sur l’ADN en 1997 avec deux autres thérapeutes : l’une d’elle avait une formation médicale, l’autre, une formation métaphysique. De son côté, Kishori apportait sa formation en approches alternatives de la santé en tant que naturopathe et intuitive. Fortement ébranlé après deux ans de recherches, le trio ressenti le besoin d’accueillir une quatrième personne pour ancrer leurs réflexions et faciliter le bon fonctionnement de nos systèmes nerveux, immunitaire et endocrinien. C’est ainsi que le compagnon de Kishori a rejoint l’expérience. Le petit groupe se dissout ensuite après que les idées et informations récoltées soient suffisantes pour  définir des processus accessibles et transférables dans leur quotidien.

L’énergie universelle du cœur a été leur principal outil pour entreprendre ces recherches dans l’état d’amour. Pour cause, le jour de ses 40 ans, Kishori Aird réalisa que même si elle avait tout ce qu’elle souhaitait dans sa vie, elle n’avait jamais vécu en permanence dans l’état d’amour. C’est ainsi qu’elle décida de choisir  de vivre dans l’état d’amour, même si elle ne savait pas comment. Depuis, chaque fois qu’elle eu à affronter un conflit, une peur ou un doute, elle choisi par intention de le régler dans l’état d’amour, même si elle n’avais aucune idée sur la façon d’y parvenir. Cette formulation est très intéressante, parce qu’elle induit que nous souhaitons y parvenir même si nous ne sommes pas parfaits, dans notre Unité.

 

L’intelligence innée du corps comme outil de libération

Chaque session de reprogrammation ADN et tous les protocoles qui en découlent est sont basés sur une intention de base. Par exemple, « être au point zéro quand je parle en public », ou « être au point zéro avec mon travail ». C’est cette intention de base qui détermine comment l’intelligence innée du corps utilisera les données trouvées au fil du protocole. Ces données, ainsi que les vérifications dont elles résultent, sont énoncées à voix haute et donc amenées à la conscience de la personne traitée. Cette information est automatiquement (re)connue par l’intelligence innée de son corps et incluse automatiquement dans la reprogrammation en fonction de l’intention de base du programmeur.

L’intention est capable d’influencer l’arrangement des informations déjà inscrites dans nos gènes. Pour l’utiliser correctement, il est nécessaire de sortir de la dualité, c’est à dire de ne plus séparer le « bien » du « mal », mais plutôt de considérer nos doutes et nos faiblesses comme une énergie. Le feu brûle, mais quand il est bien utilisé il permet entre autres de nous chauffer et de nous préparer à manger. Nous pouvons donc considérer les émotions perçues comme « négatives » comme le pôle négatif d’un aimant, tout comme les émotions positives correspondraient à son pôle positif. La coexistence de ces deux pôles en nous revient à accueillir simultanément les aspects négatifs et positifs de nos expériences. Ce concept nous permet d’accepter tout ce que nous sommes sans jugement : le positif comme le négatif, nos forces comme nos faiblesses.

 

Comment la reprogrammation ADN pourrait-elle m’aider ?

La reprogrammation ADN, en mettant une problématique au point zéro, nous permet de sortir d’états de vulnérabilité. Elle nous « répare » pour une situation donnée, et nous permet ainsi d’être « droit.e dans nos bottes » et en adéquation avec ce que l’on aspire à être.

Voici une courte liste de quelques signes indiquant que nous sommes dans une zone de vulnérabilité* :

  • Se sentir à l’étroit dans le cadre où nous évoluons (par exemple, un groupe de travail ou une relation amoureuse).
  • Les « Il faut que », le sentiment du devoir.
  • La comparaison, c’est-à-dire se sentir supérieur ou inférieur à quelqu’un d’autre.
  • Les « Que faire ? Quand le faire ? Où aller ? », c’est-à-dire le doute intérieur.
  • Les palpitations cardiaques, la respiration courte, les réactions physiologiques limitatives.
  • La rumination mentale, l’incapacité de lâcher prise.
  • Les « Je ne suis pas correct », « Que je suis donc sot », « Je n’y arrive pas du tout », c’est-à-dire le non-Amour de soi.
  • Certains malaises physiques ou émotifs qui nous ramènent dans le passé ou nous propulsent vers l’avenir.
  • Toute réaction ou tout comportement dépassé, qui ne colle pas à la réalité présente et qui se reproduit de manière inconsciente (par exemple, la peur que les clients ne soient pas satisfaits, la peur de paraître stupide, la peur de subir des reproches même quand on ne fait rien).

 

Plus que nous aider à sortir de nos états de vulnérabilité, la reprogrammation ADN nous relie à nos 13 hélices d’ADN. Eh oui, les deux hélices visibles ne sont que le reflet de la dualité du monde matériel dans lequel nous vivons ! En d’autres termes, il s’agit de nous reconnecter à tous nos états de conscience de façon à être entièrement Nous. L’Unité est un travail de longue haleine et il n’existe pas de baguette magique pour cela, mais la reprogrammation ADN reste un outil très efficace pour s’en approcher. Elle permet de réaliser la richesse et la beauté du fonctionnement biologique et spirituel de l’être humain, et de prendre conscience de la possibilité bien réelle de nous défaire de nos programmes par défaut, que nous en ayons hérité génétiquement ou que nous les ayons acquis inconsciemment : schémas, habitudes, mécanismes de défense automatisés, commandes protéiques fautives laissées par les virus de la grippe ou par des produits chimiques, etc.

 

ATTENTION : si vous voulez vous lancer dans l'aventure seul.e, lisez d'abord les recommandation dans l'article que je dédie au précautions d'usage !! Soyez également très attentif.ve aux instructions et expériences mentionnés par Kishori dans ses ouvrages. Personnellement, je déconseille cette aventure sans l'installation du programme pour l'utilisation adéquate test kinésiologique et surtout sans avoir déjà vécu plusieurs reprogrammations pour ressentir l'intention, l'énergie, l'ambiance inhérente à ce travail.

 

Autocoaching semi-guidé : Science du Mental et nouveaux réflexes cognitifs

14/12/2020

Autocoaching semi-guidé : Science du Mental et nouveaux réflexes cognitifs

Besoin de comprendre les mécanismes de votre vie pour avancer ?

L'auto-caching est particulièrement adapté aux personnes ayant besoin de comprendre le "pourquoi" de leurs blocages. Il s'appuie sur la création de nouveaux réflexes mentaux établis en connaissance de vos fondements familiaux et émotionnels.

 

L'auto-coaching, c'est quoi ?

Le but de l'auto-coaching est de développer votre pragmatisme de façon à voir en vous-même vos points forts et vos points faibles. En ayant ce recul, vous apprendrez à corriger vos points faibles et à avoir confiance en vos qualités, en vos potentialités et dans les rêves qui vos portent.

Travailler votre esprit critique et capacité de recul

Vous rendre autonome, c’est développer votre esprit critique, mais aussi votre recul afin de ne pas vous laisser polluer par vos auto-critiques. Elles doivent vous rester bénéfiques.

Pour mieux comprendre vos réactions mentales, émotionnelles, sociales et physiques, nous allons procéder sur plusieurs plans :

1. Faire le point sur tous vos fondements familiaux, émotionnels et sociaux

pour déterminer les points de faiblesse qui sont issus de votre hérédité ou de votre vécu, mais aussi les forces qui vous aident à avancer.

L'hérédité traîne avec elle les bagages de nos ancêtres, certes, mais elle nous partage aussi quelques trésors. De même, on remarque souvent les émotions qui nous perturbent, nous bouleversent voire choquent notre entourage. Mais nous avons aussi des qualités qui ne demandent qu'à être plus mises en lumière ! L'entourage joue également un rôle important, qu'il joue le rôle de pilier, de locomotive ou de miroir. Si votre entourage vous est toxique, ne serait-ce que pour une certaines période, il est normal que vous n'arriviez pas à déployer vos ailes.

 

Attention : il arrive aussi que la toxicité que l'on ressente chez les autres vienne en fait de nous-même. C'est pourquoi je préfère mentionner "toxique pour une certaine période", parce que nous rendre compte que nous générions nous-même la sensation déplaisante que nous associions avec le comportement d'autrui peut être tragique... ne fermons donc jamais totalement la porte, à moins d'une pathologie psychologique avérée.

 

2. Observer les messages que votre corps vous envoie régulièrement

Le corps physique est à la jonction de tous nos corps éthériques. Cela signifie que que les tensions et dysfonctionnement que nous ressentons sont des messages pour nous signifier que notre cheminement mental ou nos réactions émotionnelles sont en déséquilibres et/ou désaccord plus ou moins profond avec ce que nous aspirons à être.

Ils est donc important de nous pencher sur ces messages avant d'appréhender le travail sur le mental : ces aspects peuvent être discutés et soulagés voire soignés par le dégagement émotionnel et la reprogrammation ADN. De tels soins allègeraient déjà notablement le travail à effectuer ensuite sur vos réflexes cognitifs.

3. Observer et remodeler les réactions de votre mental

Une fois notre base établie, le but sera de repérer au quotidien les situations avec lesquelles vous n'êtes pas en accord et vous poser certaines questions clés. Le but de cette manœuvre est de prendre du recul sur la situation, comprendre ses mécaniques et, du coup, de la dédramatiser ou d'y trouver une solution.

Admettons que vous vous disputiez avec votre conjoint.e. Vous vous rendez compte que vous avez surréagi, mais un point continue de vous tricoter quant à son comportement. C'est bien, vous avez réussi à prendre du recul : maintenant, le tout est de réussir à aborder le thème "qui fâche" avec ce même recul pour apporter à votre partenaire votre expérience sur cette situation et en sortir grandis tous les deux.

Je vous proposerai d'utiliser l'auto-hypnose pour plonger en vous-même en toute autonomie pour trouver et "reprogrammer" les causes de vos blocages. Pas de panique,vous restez tout à fait conscient.e de votre environnement et de votre corps. 😉

 

Clarifier vos réflexions

Au fil du processus, vos pensées vont se clarifier et se tempérer. De plus en plus souvent et de plus en plus rapidement, vous prendrez l'habitude de vous poser les questions nécessaire à votre prise de recul face à une situation désagréable.

Certains réflexes peuvent cependant être fortement diminués, mais continuer de se manifester. Dans ce cas, je vous propose une reprogrammation ADN (rétablissement de votre état à celui de non blocage) pour aller chercher l'origine de cette programmation persistante.

 

Pourquoi semi guidé ?

Le principe d'auto-coaching que je vous propose est totalement autonome mais basé sur un support papier : de fait, le support existe mais vous êtes libre de vous en servir comme vous en ressentez le besoin !

Des soins au-delà du mental en complément

Les blessures de notre passé ou notre quotidien peuvent nous empêcher d'arriver aux résultats escomptés. Selon vos besoins et vos envies, je vous accompagnerai à l'aide de soins Éthériques, Vibratoires et Quantiques (EVT) et/ou vous proposerai des exercices d'auto-hypnose pour vous faire gagner en autonomie.