Sekhamet©, tous droits réservés - Zones d'intervention

Mes partenaires

Originellement Webdesigner et Graphiste, j'ai longtemps pratiqué et peauffiné mes soins sur moi-même avant d'oser aller vers le public. Je souhaiterais remercier en particulier 4 personnes qui m'ont inspirée, donné confiance et surtout qui ont solidifié et étoffé mes connaissances :

Le projet "Graine d'Aunée"

12/03/2018

Le projet "Graine d'Aunée"

Mutualiser et rendre accessible des informations scientifiques et pratiques actuellement exclusives aux publics spécialisés.

À l'époque où j'ai conçu ce projet, je pensais en faire une activité principale, seule. Dans la situation actuelle, j'ai bien conscience de ne pouvoir mener ce projet à bien seule, mais l'ampleur de l'enjeu vaudrait la chandelle de lui donner le jour.

 

Quelle est l’origine du projet "Graine d'Aunée" ?

Aunée est l’évolution de VegAu, le programme que j’ai écrit dans le cadre de ma thèse de Master. Ayant un temps limité pour lui donner le jour sous une forme acceptable, VegAu n’a jamais eu d’interface graphique ni d’options particulières : il devait simplement me permettre de répondre à la question d‘une auto-suffisance théorique de la France dans le cas où tous les français adoptaient un mode de vie sans ressources animales (produites sur les terres agricoles actuelles) et sans irrigation artificielle. Très théorique et en décalage avec le cadre socio-économique et politique actuel, ce sujet relevait pour moi d’une curiosité et d’un défi scientifique avec l’espoir d’ouvrir ou d’étoffer des débats dans les mondes scientifique et politiques. Dès le départ, je projetais d’étoffer le projet pour l’adapter aux pratiques actuelles de façon à pouvoir offrir un outil personnalisable qui permette aux intéressés de faire une transition guidée s’ils le souhaitaient, vers une agriculture et/ou une gestion de l’espace plus raisonnés.

 

En savoir plus sur l'histoire d'Aunée   Pourquoi "Aunée" ?

« VegAu » est l’abbréviation de « Vegan Autarcie », ou « Autarcie Végétalienne » en français. Sa sonorité laisse également entendre « Veg’(é)gaux », avec une notion d’égalité grâce à une alimentation végétale. Le dossier complet ainsi que sa présentation synthétique se trouvent dans les ressources téléchargeables du site au format pdf.

 

 
Graine d'Aunée en quelques mots

Le projet "Graine d'Aunée" a pour but de mutualiser des informations scientifiques et pratiques qui ne se trouvent jusqu’à présent qu’à l’Université et les écoles spécialisées sous la forme d’un programme informatique et d’animations ludiques à la portée de tous. Il invite agriculteurs, scientifiques, jardiniers amateurs et développeurs à coopérer pour créer une base de données et un programme solides, intuitif et cross-plateforme (utilisable sur Linux, Windows et Mac).

De fait, le projet peut être vu en deux phases complémentaires : la création d’un programme servant de plate-forme d’information et d’échange virtuel et la mise en pratique de ces informations par les établissements, agriculteurs et particuliers intéressés.


Rendre l'information accessible à tous

Les informations récoltées pour écrire le programme doivent être accessible et utilisables par des adultes, mais également des enfants et des personnes âgées. Pour la tester la qualité de l’interface du programme, je souhaite aller en particulier vers les personnes âgées qui n’ont aucune expérience avec l’informatique pour optimiser son accessibilité. Une présentation et démonstration du programme aura lieu dans toutes les villes et villages intéressés par le projet afin d’encourager les jardiniers amateurs et agriculteurs à l’utiliser. Vous pouvez me contacter via le site ou le forum où vous me trouverez sous le nom de Sekhamet ou Iscobia, mon premier nom en tant que développeuse.

Les enfants apprenant mieux par le jeu, les données utilisées par le programme seront présentées sous forme d’animations ludiques destinées aux familles et aux écoles. Il serait également intéressant de créer un événement communal pour se servir des ressources du projet pour mettre en place un jardin communautaire.

 
Qui peut contribuer ? Comment ?

En développement

Dans un premier temps, une équipe de développement est nécessaire. Je ne suis plus apte à continuer le projet seule : mon apprentissage en autodidacte en un an ne me donne pas l'expérience et le savoir-faire d'un développeur passionné voire de métier.

Les besoins en développement sont les suivants :

  • une refonte du programme dans un langage adapté si nécessaire
    • langage actuel : Python 3.4
    • but : léger, cross-plateforme, accessible depuis le plus de supports possible (ordinateur, mobile, tablettes)
  • base de donnée interactive :
    • gestion plus légère des données
    • possibilité d'interagir avec le contenu de la base de donnée :
      • importer/exporter des données
      • séparer les bases de données officielles (protégées) des bases utilisateurs voires communautaires
      • modifier des données des bases collaboratives en cumulant les données correspondant à un même élément sans effacer les précédentes :
        si les utilisateurs u1, u2 et u3 apportent tous les trois leur donnée à un élément du tableau, le résultat serait la moyenne (ou la médiane ?) des valeurs v1, v2 et v3.
  • réseau : échange de données en P2P
  • interface graphique permettant :
    • l'interaction directe avec la base de donnée sous forme de tableur/tableur simplifié
    • l'affichage des résultats sous forme de cartes et graphiques

 

Le but serait d'avoir une base de donnée purement communautaire et interactive pour :

  • palier au changement de climat
  • éviter les soucis avec des fournisseurs de données tierces tels que MétéoFrance ou autre.
  • avoir un éventuail d'échantillons de sol aussi précis que possible, dans l'idéal par commune. Les zones adjacentes seraient estimées par calcul jusqu'à l'obtention d'une donnée réelle.

 

Voici la première maquette qui avait été faite :

Maquette1

 

 

En contribution

Une fois qu'une équipe de développement sera en place, tout le monde pourra contribuer à sa manière  :

  • les agriculteurs et chercheurs peuvent participer à la création de la base de données en remplissant des questionnaires ou tableaux, voire en proposant directement des corrections dans la base de données. Ils peuvent également (et surtout, par la suite !) tester le programme et commenter, aider à corriger les résultats afin de les affiner.
  • les développeurs peuvent m’aider à optimiser le code du programme et la gestion des données ainsi que les services en lignes. Étant autodidacte en programmation, j’ai très peu de notions notions quant aux services en ligne et aucune quant à la création d’interface graphique en Python. Toute aide est donc la bienvenue !
  • les jardiniers amateurs peuvent également faire part de leurs connaissances et commenter, corriger les résultats du programme pour l’affiner.
  • n’importe qui peut s’amuser à tester le programme régulièrement pour communiquer les bugs et donner des idées pour en améliorer l’accessibilité.
  • N’importe qui peut également me communiquer les statistiques de sa météo locale pour corriger la base de données du programme.
  • Les communes peuvent mettre en place un ordinateur au service de ses citoyens pour permettre à n’importe qui d’avoir accès au programme pour préparer son jardin. Il est prévu de lancer une campagne de don à la sortie d’une version stable du programme pour donner aux communes intéressées un vieil ordinateur doté d’un système Linux, d’Aunée et d’une connexion Internet.
  • Les écoles et communes/foyers communaux peuvent me contacter pour mettre en place un suivi ou l’organisation de la création d’un jardin communautaire. Les ressources destinées aux enfants et familles sont actuellement en cours de création.

 

 

 
Quelle est la différence entre « Aunée » et « Graine d'Aunée » ?

Aunée est le nom du programme qui sert de support de diffusion et de plateforme d’échange aux informations. Le projet « Graine d'Aunée » dans sa globalité concerne non seulement le programme, mais aussi toute l’activité communautaire, pratique et informative qui l’entoure.

 

 
Quelles sortes d’interventions le Projet Graine d'Aunée regroupe-t-il ?

En admettant qu'Aunée soit enfin fonctionnelle, tant au niveau de ses résultats que de son interface graphique, les interventions qui pourraient être liée au projet sont nombreuses et varieraient selon le public :

  • en Université, le projet et ses résultats seraient exposés sous forme de conférence puis discuté au cours d’une table ronde
  • en mairie et avec les acteurs territoriaux intéressés, les possibilités sont multiples :
  • simples discussions sur une optimisation et un état des lieux de l’utilisation du territoire
  • mise en place d’un poste dédié au programme au sein de la commune (en mairie, médiathèque, foyer communal...)
  • organisation d’un événement menant à la création d’un jardin communautaire au sein de la commune
  • organisation d’un événement à but informatif : explication du fonctionnement du programme, débats, échange d’expérience et savoir-faire avec les concitoyens
  • en école pourrait être appliqué le jeu proposé dans le cadre du projet, qu’il mène ou non à la création d’un jardin au sein de l’école. Le but est avant tout d’offrir aux jeunes la possibilité de ré-appréender leur nourriture et les plantes dont elle provient. La grande mobilité demandée par le projet Aunée m’empêchant de rester pour le suivi complet d’une classe, il serait possible soit de préparer l’instituteur.trice à utiliser les ressources que je mets à disposition et mener l’animation de façon autonome, soit d’animer moi-même la partie informative et introductive du jeu.

 

N'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez vous joindre à l'aventure.

 

Contactez-moi !
Aunée Aunée : pourquoi ce nom, pourquoi ce logo ?